Un jardin peuplé d’oiseaux

En rendant chaque jardin, qu’il soit grand ou petit, en ville ou à la campagne, plus accueillant pour nos oiseaux, nous les protégeons, chose très importante à une époque où la nature est de plus en plus mise sous pression. De plus, ce faisant, vous aurez l’occasion d’observer près de chez vous de nombreuses espèces différentes : voilà qui est amusant et instructif ! Cela fera en outre le plus grand bien à votre jardin car les oiseaux sont particulièrement friands des escargots, pucerons et larves d’insectes.

Un jardin accueillant pour les oiseaux
C’est très simple en fait : il suffit de prévoir suffisamment de nourriture et d’eau, de possibilités de nidification et d’abris pour attirer les oiseaux. Voici nos astuces :
• Un arbuste, une haie ou du lierre bien touffu – par exemple un buisson ardent ou rosier grimpant – sont des endroits sûrs pour un nid. Les oiseaux pourront aussi s’y abriter quand il fait mauvais et rester à l’abri des chats. Un arbuste qui ne perd pas ses feuilles en hiver est encore mieux bien entendu.
• Plantez un arbuste ou un arbre à baies comestibles, par exemple un amélanchier, du lierre ou une aubépine. Et prévoyez des plantes à graines comestibles, comme des tournesols ou des cardères sauvages (appelées aussi ‘Cabaret à oiseaux’ !). 
• Choisissez des plantes qui attirent les insectes. Ces derniers serviront de nourriture aux oiseaux. Préférez des fleurs ‘individuelles’ aux fleurs ‘touffues’ : les papillons, abeilles et syrphides atteindront plus facilement le nectar. Aussi, les fleurs indigènes attireront généralement plus d’insectes que les fleurs exotiques. 
• N’utilisez aucun poison ! Et veillez à ce que votre jardin ne soit pas trop ‘propre’. Laissez quelques mauvaises herbes, elles attireront les larves et les insectes. En automne, ne ramassez pas toutes les feuilles mortes et plantes fanées : les oiseaux y trouveront vers de terre et petits insectes.
• Prévoyez un ou plusieurs nichoirs. 
• Nourrissez davantage les oiseaux, surtout en hiver. Vous attirerez en outre différentes espèces d’oiseaux en fonction de la nourriture proposée. 
• Prévoyez toujours de l’eau propre et clair pour permettre aux oiseaux de boire à leur guise et de se baigner. Pensez à poser quelques pierres dans l’abreuvoir pour permettre aux plus petits oiseaux de s’y poser facilement. 

Retrouvez d’autres infos et astuces sur le site de la Ligue pour la protection des oiseaux.

Pinson

Étourneau

Moineau

Rouge-gorge

Merle

Mésange charbonnière et mésange bleue

Nourrir les oiseaux

Vous pouvez nourrir les oiseaux tout au long de l’année, même dans un jardin offrant déjà beaucoup de nourriture, d’insectes, de graines et de baies. Un petit coup de pouce qui leur fera le plus grand bien et qui transformera votre jardin un buffet gourmand très convoité. 

Les oiseaux dépensent beaucoup d’énergie tout au long de l’année : au printemps et en été pour nidifier et pour nourrir leurs petits, en automne pour se constituer des réserves de graisse en vue de l’hiver ou de leur migration vers le sud. L’hiver reste la saison la plus importante pour nourrir les oiseaux. En hiver, surtout lorsqu’il neige ou qu’il gèle, les journées sont souvent trop courtes pour permettre aux oiseaux de trouver suffisamment de nourriture. 

Quand il fait froid, les oiseaux doivent maintenir une température corporelle d’environ 40°C ! Ils devront donc trouver de la nourriture énergétique et riche en graisses : Dille & Kamille propose une gamme étendue de nourriture pour oiseaux.

Qui mange quoi ?
• Mésanges charbonnières, bleues et autres mésanges : boules de graisse à accrocher individuellement dans un arbre ou à mettre dans un silo mangeoire spécial, cacahuètes, graines de tournesol.
• Merles, grives et étourneaux : pommes ou poires coupées, avoine.
• Pinsons, moineaux, Verdiers d’Europe et chardonnerets : mélanges de graines, graines de tournesol, avoine, boule de graisse écrasée.
• Les mangeurs d’insectes tels que les accenteurs mouchet, les troglodytes et les rouges-gorges : vers de farine (en vente en animalerie), avoine, restes de boules de graisse tombés au sol.
• Le beurre de cacahuètes pour oiseaux (sans sel et contenant les bonnes graisses) est très apprécié par tous les oiseaux !

Nos astuces de nourrissage :
• Accrochez ou répandez de la nourriture à un endroit tranquille et facilement accessible pour les oiseaux. Assurez-vous que les chats ne peuvent pas se cacher à proximité.
• Chaque espèce a son endroit préféré pour se nourrir : les mésanges suspendues à une boules de graisse accrochée à un arbre, les pinsons, moineaux et rouges-gorges sur une table ou mangeoire. Les merles, grives et accenteurs mouchet préfèrent se nourrir au sol, à l’abri d’un arbuste ou d’un buisson.
• Nourrissez-les quotidiennement : de préférence tôt le matin et en fin d’après-midi. Le matin, les oiseaux ont besoin d’énergie après une nuit froide, alors que l’après-midi, il devront se constituer des réserves pour affronter la prochaine nuit.
• Si vous avez beaucoup de corbeaux choucas ou de pies dans votre jardin, optez dans ce cas pour un silo mangeoire entouré d’une ‘cage’ pour que seuls les petits oiseaux puissent accéder au contenu.
• Donnez de petites quantités à la fois, pour éviter que la nourriture ne périsse.  
• Prévoyez suffisamment d’eau. Par temps de gel, donnez de la glace pilée. S’il a neigé, il n’est pas nécessaire de prévoir de l’eau. Les oiseaux ‘picoreront’ la neige pour se désaltérer.
• Ne donnez jamais d’huile (d’olive) ou de margarine aux oiseaux : ils ne la digèrent pas bien.
• Vérifiez si les cacahuètes ne commencent pas à moisir lorsque le temps s’adoucit. Elles pourraient devenir toxiques. Donnez-en donc uniquement en hiver.
• Nettoyez régulièrement la mangeoire, le silo, l’abreuvoir etc. à l’aide d’une brosse à poils durs et de l’eau chaude pour éviter le risque de moisissures et de maladies. 

Nichoirs

De nombreux oiseaux de jardin apprécient les nichoirs, non seulement pour y construire leur nid et y nourrir leurs petits, mais aussi pour y dormir. En installant un nichoir, vous attirerez donc encore plus d’oiseaux dans votre jardin. De plus, ils sont particulièrement amusants à observer, surtout lorsqu’il y a des petits !  

A chaque espèce  son nichoir : la différence réside principalement dans le diamètre de l’ouverture et la taille du nichoir. Si vous connaissez les oiseaux de votre jardin, vous trouverez facilement le nichoir approprié chez Dille & Kamille ! 

Nos astuces :
• Suspendez votre nichoir de préférence en automne pour permettre aux plus petits oiseaux, comme les mésanges et les troglodytes, d’utiliser le nichoir pour s’abriter du froid en hiver.
• Veillez à bien accrocher/fixer le nichoir, afin qu’il ne puisse pas se balancer ou tomber, à au moins 2 mètres du sol et en veillant à ce que l’ouverture soit orientée vers le nord-est, à l’abri de la pluie, du vent et du soleil à l’heure du midi.
• Choisissez un endroit calme pour votre nichoir, avec une piste de vol libre et dégagée. Assurez-vous qu’il soit bien hors de portée des chats.
• Ne suspendez pas de nourriture pour oiseaux tout près du nichoir pour ne pas créer de disputes et de bruit.
• Vous aimeriez installer plusieurs nichoirs ? Prévoyez dans ce cas suffisamment d’espace entre les nichoirs pour éviter les disputes : 10m entre les nichoirs d’une même espèce d’oiseaux et 3m entre les nichoirs pour oiseaux différents. 
• Le moineau apprécie la compagnie de ses congénères. Notre ‘immeuble à moineaux’ est doté de plusieurs petits espaces de nidification sous un seul et même toit !
• Chaque année en septembre ou en octobre, nettoyez bien vos nichoirs à l’eau chaude à l’aide d’une brosse à poils durs. Et n’oubliez pas d’enfiler des gants de vaisselle pour effectuer cette tâche !