Donnez de l’attention pour faire pousser…a vos semis !

Quand le printemps pointe le bout de son nez, il est l’heure de semer ses herbes aromatiques, ses légumes et ses fleurs d’été. Nous le faisons à l’intérieur dans un premier temps, à un endroit chaud et lumineux comme un appui de fenêtre, car à l’extérieur il fait encore trop froid et trop humide pour nos plantules délicats. Plus tard sur la saison, une fois tout risque de gel écarté, vous pourrez repiquer les jeunes plantules, devenus plus robustes, à l’extérieur.

Semer et cultiver soi-même, c’est amusant et pas compliqué pour un sou. Pour le prix de quelques sachets de graines et avec un peu de patience, vous obtiendrez un jardin bien fleuri et un potager plein de légumes ou de plantes aromatiques. Et si vous avez trop de petits plants, échangez-les ou offrez-les, tout simplement ! Au travail !

Ce qu’il vous faut… 
  • Des sachets de graines. Attention : suivez toujours les instructions mentionnées sur le sachet.  
  • Du terreau ou du terreau spécial semis. Le terreau spécial semis ne contient pas trop de nutriments et est très aéré ce qui permettra aux graines de bien germer. 
  • Des godets, en terre cuite ou fait maison en papier journal. Cliquez ici pour découvrir comment les fabriquer vous-même.  
  • Desétiquettes pour plantes + un crayon  
  • Un bac étanche ou plateau en zinc 
  • Un vaporisateur pour plantes
Préparatifs :  
  1. Versez 1 à 2 cm d’eau dans le bac ou le plateau. Remplissez les godets de terreau et tassez bien. Placez les godets dans le bac pour permettre au terreau d’absorber l’eau.  
  2. Votre godet n’a pas son fond percé ? Arrosez dans ce cas la motte. Le terreau doit être humide mais pas détrempé.  
  3. Inscrivez la date et le nom des plantes sur les étiquettes. 
  4. Certaines graines ont une cosse épaisse et mettent donc plus de temps à germer, par exemple les graines de capucine et de petits pois. Voici comment leur donner un petit coup de pouce : versez une fine couche d’eau dans une soucoupe, couvrez d’une feuille d’essuie-tout sur laquelle vous répandez les graines. Faites-les tremper ainsi pendant toute une nuit avant de les semer.
Semer: 
  1. Répandez quelques graines dans chaque godet. Faites-le avec parcimonie. Couvrez-les d’une fine couche de terreau.  
  2. Ne piquez qu’une seule graine par godet en cas de grosses graines, par exemple les graines de capucine, de potiron ou de petits pois. Réalisez d’abord un petit trou d’env. 2 cm de profondeur, insérez-y la graine et couvrez de terreau. Les graines de courgette et de potiron sont plates : piquez-les donc verticalement dans le terreau. 
  3. Plantez les étiquettes dans le godet correspondant.  
  4. Humidifiez délicatement la terre à l’aide d’un vaporisateur.  
  5. Posez le bac à semis à un endroit chaud et le plus lumineux possible. L’appui de fenêtre est l’endroit parfait.
Petit bonheur : voilà les premières feuilles ! 

Au bout d’un certain temps, les graines commenceront à germer. Les premières feuilles, les cotylédons, de forme assez simple, apparaîtront. Pendant la croissance, veillez à garder les plants humides mais pas trop, car les jeunes plantules n’absorbent pas encore de grandes quantités d’eau. 

Après les cotylédons viendront les vraies feuilles de la plante, de forme « normale » et plus résistantes que les cotylédons. Si vous avez semé vos graines dans des godets, attendez l’apparition d’au moins 4 vraies feuilles avant de les changer de pot : c’est ce qu’on appelle le « repiquage ».

Le repiquage  
  1. Remplissez un pot légèrement plus grand de terreau. Au milieu, faites un petit trou de quelques centimètres de profondeur avec le doigt. Prenez délicatement le plant par la feuille – pas par la tige qui est encore trop fragile. De l’autre main et à l’aide d’une cuillère à café, soulevez légèrement la plante en soutenant la racine et transférez-la dans le nouveau pot en la faisant descendre dans le trou. Tassez le terreau délicatement.  
  2. Placez les nouveaux pots à un endroit lumineux et arrosez avec précaution. 
  3. Si vous avez semé vos graines dans des godets de papier journal, vous pourrez les planter tels quels. Le papier journal va se dégrader et les jeunes racines n’auront aucune difficulté à le transpercer
Et hop, tout le monde dehors ! 

Dès que vos jeunes plantes seront plus grandes et plus touffues, vous pouvez les transférer à l’extérieur. Laissez-les d’abord s’accoutumer à la température plus fraîche. Ne les mettez pas en plein soleil et rentrez les plantes sensibles au gel lorsque l’on prévoit des gelées nocturnes. Une fois tout risque de gel écarté, vers la deuxième semaine du mois de mai, vous pourrez les laisser dehors. Rempotez-les au choix dans des plus grands pots ou en pleine terre dans votre jardin ou potager.

Ces photos ont été prises dans les magnifiques jardins du Groentemuseum 't Grom à Sint-Katelijne-Waver en Belgique.

Nous utilisons des cookies et des technologies similaires pour mieux vous aider et vous offrir une expérience plus personnalisée. Les cookies permettent, à nous et à des tiers, de mieux comprendre le comportement des utilisateurs de notre site web. Pour en savoir plus, consultez notre déclaration relative aux cookies.